Lecture & culture

Dans la bibliothèque des 6-11 ans, il y a…

enfant livre joie

Vous allez partir loin de la France et il vous reste quelques mètres cubes à remplir ? Ou alors, vous êtes déjà installés à l’étranger et belle-maman, qui débarque bientôt pour les vacances, demande ce qu’elle peut vous apporter ? Bien sûr, vous pensez dans les deux cas à des caisses remplies de fromages et de bouteilles de vin. Cependant, une autre option non négligeable peut être de commander des livres jeunesse écrits en français. Avantages : vos enfants seront bien occupés, ils découvriront dans ces livres de nouvelles expressions et de belles tournures de phrase, enfin, si vous rentrez un jour au pays, ils connaîtront déjà les classiques jeunesse.

Quels livres proposer à votre enfant ? Attention, ce n’est plus un bébé de maternelle (Roule-Galette et les aventures de T’choupi sont à présent rangés dans la chambre du petit frère), mais un grand qui sait lire tout seul. Selon son âge et ses goûts, vous pouvez lui faire découvrir différents genres :

 

Des contes

Des contes de l’ami Perrault, pour le faire rêver et l’emmener dans un univers merveilleux. En outre, des histoires comme Les Fées, Le Chat botté et Le Petit Chaperon rouge font partie de la liste officielle des livres recommandés en CP, CE1, CE2 (http://eduscol.education.fr/cid58816/litterature.html), et sont même qualifiées d’ « œuvres patrimoniales » ! Alors, pourquoi hésiter ?

 

Des romans historiques

Des livres qui parlent de l’Histoire avec un grand H pour les plus grands. Les classiques demeurent les livres d’Odile Weulersse, tout particulièrement Les Pilleurs de Sarcophage, Le Messager d’Athènes, Le Secret du Papyrus. Ou, si vous préférez le Moyen Âge, Le Chevalier au bouclier vert et Le Chevalier de Jérusalem. Des mystères, des combats, des jeunes qui réussissent après maintes épreuves… Bref, il y a tout pour tenir en haleine les jeunes lecteurs. Dans le même genre, les romans historiques de Sigrid et Fred Kupferman (La Nuit des dragons, Le Complot du Télégraphe) sont extrêmement prenants, bien écrits et documentés, mais attendez que votre enfant ait neuf ans avant de le lui faire lire, sinon il risque de passer à côté de certains éléments.

Ceux qui cherchent un cadeau pour une petite fille pourront sans risque offrir le premier tome des Colombes du Roi-Soleil par Anne-Marie Desplat-Duc. Ainsi, à chaque voyage vers la France, vous pourrez embarquer quelques tomes supplémentaires – il y en a quatorze en tout – et être sûr(e) de faire plaisir !

Enfin, les livres d’Evelyn Brisou-Pellen (La Cour aux étoiles, Les Messagers du temps) permettent de découvrir une période historique en ajoutant parfois une dimension fantastique propre à captiver le jeune lecteur.

 

Des histoires fantastiques

Si vous savez déjà que vos enfants aiment le fantastique, soyez certains que Strom d’Emmanuelle et Benoît de Saint Chamas passionnera particulièrement les garçons. N’oubliez pas la technique consistant à ne proposer que le premier tome, de façon à créer un effet de manque salutaire pour l’enfant (il apprend la patience) et pour vous (vous pouvez faire du chantage, du type « tu auras le prochain tome si tu ranges ta chambre » par exemple). On peut également citer la trilogie Méto d’Yves Grevet, qui se lit facilement.

 

Des romans policiers ou d’aventure

De même, les romans policiers ou d’aventure jeunesse peuvent permettre à l’enfant de rester tranquillement dans sa chambre (rangée), tenu en haleine par Moka, Jusqu’au bout de la peur ou par les péripéties qui arrivent à la folle équipe imaginée par Jean-Philippe Arrou-Vignod dans les Enquêtes au collège. Les livres sont remplis d’humour – Le Professeur a disparu, par exemple- et sont assez légers pour en emporter plusieurs dans un sac de voyage.

 

Un peu d’humour !

Si votre enfant expatrié déprime, rien de tel justement qu’un peu d’humour français pour lui faire retrouver le sourire. Vous pouvez procéder par petites doses : les Histoires pressées, de Bernard Friot tiennent sur une double page et chacune est drôle à sa manière. Il continue à faire la tête ? Lisez-lui Le Petit Garçon qui disait toujours non de David Foenkinos. L’aîné(e) s’y met aussi ? Abandonnez négligemment sur son bureau Les Aventures de Kamo par Daniel Pennac. Les deux font bloc pour ne pas aller à l’école ? Lisez ensemble les premières pages de 35 kilos d’espoir par Anna Gavalda : succès garanti ! Enfin, si vous aussi vous déprimez, une seule solution : réunissez toute la famille autour des Aventures du petit Nicolas de René Goscinny et Jean-Jacques Sempé. Puis lisez à voix haute un chapitre, au hasard l’histoire du petit Djodjo qui débarque dans une classe dont il ne parle pas la langue : « Vilain cafard! » a crié quelqu’un, mais la maîtresse n’a pas su qui c’était, sinon, j’aurais été puni…

Les Nicolas un peu plus grands découvriront avec plaisir les Contes du chat perché de Marcel Aymé et les Contes de la rue Broca de Pierre Gripari, ces classiques humoristiques de votre jeunesse que vous pouvez avoir la joie de retrouver en leur compagnie.

 

Et quelques vieux classiques

Vous pouvez même remonter plus loin et transmettre des livres que vos propres parents ont pu connaître, de très vieux classiques propres à plaire encore de nos jours. Cependant, des auteurs comme Paul Berna et ses aventuriers du Cheval sans tête et de La Piste du souvenir peuvent être difficiles à obtenir. Dès lors, optez pour une des innombrables éditions de Marcel Pagnol afin de partager ses souvenirs d’enfance (La Gloire de mon père, Le Château de ma mère, Le Temps des secrets et pour finir Le Temps des amours) ou ses dialogues pour les films Marius ou Topaze, par exemple. Vous retrouvez cet agréable mélange de dialogues et d’histoire dans les ouvrages de la Comtesse de Ségur, indémodable. Et puis, un peu de morale, que ce soit dans Les Mémoires d’un âne ou Les Malheurs de Sophie, ça ne peut pas faire de mal. D’ailleurs, comparer sa propre situation avec celle de la pauvre Sophie dans Les Petites Filles modèles peut permettre de relativiser et de se dire qu’on n’est pas un enfant si malheureux que ça, finalement. Montesquieu le disait bien : « Je n’ai jamais eu de chagrin qu’une heure de lecture n’ait dissipé ».

 

La liste ci-dessus est bien évidemment subjective et non exhaustive : afin de l’améliorer, n’hésitez pas à conseiller d’autres titres dans les commentaires. Bien entendu, il serait aussi  nécessaire d’évoquer les livres incontournables écrits dans une autre langue que le français. Mais il faudra attendre un peu pour cela, car la prochaine fois nous parlerons des classiques français en lien avec les programmes de collège et de lycée. @ bientôt !

 

Emilie de Göteborg

Professeur de français.

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter
Heureux comme Ulysse
Le webzine des familles expatriées

6 Comments

  1. Mais c’est génial, merci, exactement ce qu’il me fallait ! Je garde précieusement en attendant une prochaine valise.
    Je recommande aussi vivement les feuilletons d’Ulysse, de Thésée et d’Hermès de Muriel Szac, à lire à voix haute pour les 6-8 ans, et les plus grands peuvent les lire tout seuls.

  2. Et pourquoi pas se procurer les “Contes et Légendes de …” adaptés à la région du monde dans laquelle on vit, ou dont on a planifié la visite. En lecture à voix haute pendant les temps calmes.

Leave a Response