« Heureux qui comme Ulysse a fait un long voyage… » *

L’expatriation est-elle un long voyage… géographique ou intérieur ? Est-elle une aventure ? Une parenthèse ? Un mode de vie ?

Est-ce la même expérience que l’on ait 7 ou…  77 ans ?

Quelle que soit la façon dont on l’appréhende, nous sommes persuadés que l’expatriation est avant tout une chance. Une chance d’avancer, une chance de découvrir, de partager, de se réinventer, de s’enrichir humainement…

Une chance dans laquelle nous sommes nombreux à embarquer nos enfants… nos enfants qui n’avaient rien demandé !

Avaient-ils vraiment envie de quitter leurs amis, d’apprendre une nouvelle langue, de découvrir une nouvelle école, une nouvelle culture, de s’implanter dans un pays inconnu ou de déménager tous les deux ans ?

Pour que la vie à l’étranger soit pour eux aussi une chance, il faut les y préparer, les accompagner pas à pas, les entourer, les écouter.

Ensemble, aidons-les à devenir des petits Français de l’étranger épanouis, bien dans leur peau, bien en famille et bien dans leur pays d’accueil.

 

* Joachim du Bellay, extrait de Les Regrets (1558)

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter