Scolarité

Le système scolaire américain

choisir ecole etats unis

Au hasard de nos expatriations, mes enfants se sont retrouvés dans deux systèmes scolaires différents : le système américain puis le système britannique. Si, de France, on peut les juger assez similaires, on se rend rapidement compte qu’il y a aussi pas mal de différences entre eux. A commencer par l’orthographe de certains mots qui y est enseignée (j’ai toujours autant de mal à me souvenir s’il faut écrire  “colour” ou “color” au Royaume-Uni ou encore” center” ou “centre”…) mais ça, c’est une autre histoire !

La première de leurs différences est le nom donné à leurs établissements et à leurs niveaux scolaires. Que vous envisagiez de scolariser votre enfant dans une école internationale anglophone  ou dans une école locale des Etats-Unis ou de Grande-Bretagne, vous allez devoir vous familiariser avec ce nouveau vocabulaire. J’ai donc essayé de regrouper en deux articles les principaux renseignements à connaitre avant de s’engager dans l’un ou dans l’autre de ces systèmes. Pour certaines comparaisons, je me réfère au système scolaire français qui est celui que je connais le mieux, mes excuses par avance aux nombreux autres francophones !

 

Les établissements scolaires aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, les différents établissements scolaires dépendent d’un school district qui peut parfois regrouper plusieurs villes. Il arrive aussi qu’il y ait plusieurs school districts dans une même ville.

Si votre enfant a moins de 5 ans, vous pourrez l’inscrire dans une Preschool ou un Daycare. Ce sont des établissements privés. En effet, aux Etats-Unis, l’école ne commence qu’au niveau de la Kindergarten, c’est-à-dire à 5 ans. Si vous souhaitez scolariser votre enfant avant, ce sera dans un établissement payant (et les prix peuvent varier beaucoup de l’un à l’autre !).

Si la Preschool est plus proche du système scolaire, il semble que les Daycares aient beaucoup évolué ces dernières années et que maintenant, la plupart d’entre eux préparent tout aussi bien les enfants à leur entrée à l’école en Kindergarten. Les principales différences  concernent :

– les horaires : les Preschools ont des horaires moins étendus que les Daycares. Les parents doivent souvent choisir entre un programme où leur enfant ne vient que les  demi-journées, au minimum deux fois par semaine, ou s’il vient les journées complètes. Pour la plupart, les Preschools ferment, tout comme les écoles, lors des vacances scolaires, notamment lors des 3 mois des vacances d’été (oui, 3 mois! Enfin, dans certains états américains. Dire qu’en France, nous nous plaignons que les vacances d’été sont trop longues ! Faut-il envier pour autant les écoliers britanniques avec leurs 6 semaines de vacances estivales ?).

– les âges : les Daycares accueillent aussi bien les bébés et jeunes enfants non encore scolarisés que ceux qui le sont déjà, après leur journée d’école. Les Preschools prennent les enfants entre 2 et 5 ans et sont davantage organisés en classes regroupant des enfants du même âge.

– le personnel : dans la plupart des états américains, les enseignants engagés dans les Preschools doivent répondre à des standards éducatifs plus élevés que dans des Daycares, même si tous les états demandent le même niveau d’expérience pour travailler dans les deux sortes d’établissements.

 

A partir de 5 ans, si vous habitez aux Etats-Unis,  votre enfant peut intégrer une Elementary School, dans le public (gratuit) ou le privé. Il entre alors en Kindergarten. C’est l’équivalent de la grande section de maternelle en France, à ceci près que c’est durant cette année-là que les enfants apprennent à lire et à écrire, soit 1 an plus tôt qu’en France.

Vient ensuite le Grade 1 (appelé First Grade) qui est l’équivalent du Cours Préparatoire français (CP). Les enfants restent en Elementary School ou Lower School du 1rst Grade au 5th Grade (équivalent CM2 français) ou 6th Grade (6e) suivant les écoles.

Ils rentrent ensuite en Middle School/Junior High School  qui regroupe les niveaux Grade 6 ou Grade 7 à Grade 8 (c’est-à-dire 6e  ou 5e à 4e).

Puis ils arrivent en Upper School/ High School/ Senior High School qui comprend les Grade 9 à 12 (c’est-à-dire 3e à terminale). Plutôt qu’utiliser les termes de 9th Grade, 10th Grade, etc., pour dire dans quelle classe les élèves sont, il faut savoir que des noms très spécifiques sont employés (histoire de vous compliquer un peu plus la vie à vous, le parent francophone largué !) :

– 9th Grade : freshman (3e française)

– 10th Grade : sophomore (seconde française)

– 11th Grade : junior (1ere)

– 12th Grade : senior (terminale)

Un élève dira par exemple : “I am a junior at Henry Ford High School” (je suis en première au lycée Henry Ford).

Mais attention, les mêmes noms sont utilisés pour définir les quatre premières années d’université (petite épreuve supplémentaire pour voir si, vraiment, vous vous accrochez !). Un étudiant dira par exemple : “I am a sophomore at the University of Tennessee” (je suis en deuxième année à l’université du Tennessee). D’où l’importance de saisir si votre interlocuteur est en High School ou à l’université… Cela pourrait vous eviter des situations embarrassantes…

 

Les examens

En dernière année de High School, au 12th Grade, les élèves doivent valider leur niveau dans les cours qu’ils ont suivis (au travers de requirements) pour pouvoir avoir leur graduation et aller ensuite à l’université. S’ils obtiennent une mauvaise note dans une matière (un D), ils doivent alors reprendre des cours dans cette matière durant tout un semestre ou en intensif (payant) durant les vacances d’été (avec 3 mois de vacances, me direz-vous, ils ont le temps !).

D’autres élèves, parmi ceux qui réussissent le mieux à l’école, peuvent aussi passer, s’ils le souhaitent, l’International Baccalaureate (IB).

L’IB est généralement proposé dans les écoles internationales mais aussi dans un certain nombre de lycées américains. Il se prépare en 3 ou 4 ans. Les élèves doivent passer des examens dans 6 matières qu’ils ont préalablement choisies, certaines matières devant faire partie des groupes de matières principaux. Trois ou quatre des matières choisies doivent avoir été  étudiées à un Higher Level (c’est-à-dire au niveau supérieur, l’élève doit avoir suivi 240 heures de cours pour chacune) et le reste des matières doit avoir été travaillé à un Standard Level (niveau moyen, 150 heures de cours).

La plupart des universités américaines demandent également un test d’entrée : il peut s’agir du ACT test ou alors du SAT test, tous deux évaluant les connaissances des élèves en fin de High School.

Une autre pratique est très courante aux Etats-Unis : il s’agit de cumuler des modules durant les années de lycée afin de les faire reconnaitre en université et d’avoir ainsi moins de modules universitaires à suivre (et à payer, quand on connait le coût des études supérieures aux Etats-Unis…). Il s’agit des Advanced Placement classes. Un lycéen va par exemple faire en 1 an le programme de mathématiques habituellement suivi en 2 ans. Arrivé en 12th Grade, si cet élève a terminé le nombre obligatoire de cours dans cette matière, il va alors pouvoir suivre d’autres AP classes qui seront reconnues à l’université (pour la plupart).

 

Quelques remarques pour finir

Ainsi, le système américain est pour le moins différent du système éducatif français qui était peut être jusqu’à présent votre référence.

Parmi toutes les différences qui peuvent être relevées,  vous apprendrez aussi que vos chers petits mangent leur lunch à l’école (pas question de rentrer à la maison entre midi et deux heures), qu’ils peuvent l’apporter dans leur lunch box ou bénéficier de repas réchauffés sur place. Parfois, ils n’auront que 20 minutes pour manger, sur une table qui aura été spécialement installée le temps du repas dans le gymnase de l’école… La plupart des écoles élémentaires, en effet, n’ont pas de cantine. Ce fonctionnement se retrouve aussi au Royaume-Uni où peu d’écoles primaires publiques sont équipées de cantines.

Autre particularité : à partir de la Junior High school (collège), vos adolescents n’auront plus de recréation !

Enfin, vous découvrirez que, dans la plupart des états américains, la loi oblige les élèves à déclamer tous les matins, debout, main sur le cœur et regard tourné vers le drapeau américain (ou sa photo), le “Pledge of Allegiance… Pour nous autres, peu habitués aux symboles civiques et aux signes religieux, cela peut nous paraitre étonnant d’entendre nos enfants dire, dès leur plus jeune âge (parfois même, ce sont les premières phrases qu’ils sont capables de dire en anglais !) : “I pledge allegiance to the Flag of the United States of America, and to the Republic for which it stands, one Nation under God, indivisible, with liberty and justice for all.” Cela fait malgré tout partie de la culture américaine et pour ma part, j’ai toujours trouvé cette pratique très émouvante…

 

A suivre: le système britannique.

 

Anne-Laure HITTINGER, orthophoniste “multi-expatriée”

Contact: al.hittinger@gmail.com

Site web: www.e-orthophonie.net

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter
Heureux comme Ulysse

Le webzine des familles expatriées

1 Comment

Comments are closed.