Scolarité

Le système scolaire britannique

ecole angleterre

Concernant le système scolaire britannique, je tiens à signaler dès le départ une différence importante par rapport aux  systèmes français ou américain par exemple : pour déterminer dans quel niveau votre enfant sera scolarisé, son âge est pris en compte du 1er septembre au 31 août et non du 1er janvier au 31 décembre… Si votre enfant est né entre le 1er septembre et le 31 décembre, cela vous promet des nœuds au cerveau, à n’en pas douter… Prenons par exemple le cas d’un enfant né le 30 septembre 2005. En France, il serait scolarisé en 6e. Au Royaume-Uni, il sera en Year 6, soit l’équivalent du CM2…

 

Les établissements scolaires

Au Royaume-Uni,  les enfants peuvent entrer en Nursery  à partir de 3 ans (équivalent de la petite section de maternelle). Cela n’est pas obligatoire et c’est payant.

Il en va de même pour la Reception, à partir de 4 ans (moyenne section de maternelle).

A partir de Year 1 (équivalent de la grande section de maternelle), les enfants entrent en Primary School. C’est durant cette année que se fait l’apprentissage de la lecture (1 an plus tôt qu’en France).

La Primary School (ou Junior school) s’étend jusqu’en Year 6 (CM2 français).

La Secondary School (ou High school) commence avec la Year 7 (équivalent de la 6e) et se termine en Year 13. On distingue cependant les deux dernières années (Year 12 et Year 13) comme faisant partie du College (terme pouvant aussi désigner une université, comme aux Etats-Unis) ou Sixth Form.

Dans le secondaire, les élèves du Royaume-Uni peuvent faire partie d’une Grammar school dont l’entrée, sélective, est déterminée par le classement obtenu à un test non obligatoire passé en début de Year 6 (Eleven +). Ils peuvent aussi intégrer une Comprehensive school qui ne fait pas de sélection à l’entrée. 

Vous entendrez aussi probablement le terme de  “Key Stages” : ce sont les cycles d’apprentissage qui comprennent à chaque fois plusieurs années scolaires et  qui correspondraient aux « cours élémentaires » ou « cours moyens » en France. Ils sont répartis comme suit :

Foundation Stage :                                            Nursery et Reception.

Key Stage 1 (KS1):                                                Year 1 et Year 2.

Key Stage 2 (KS2):                                                Year 3 à Year 6.

Key Stage 3 (KS3):                                                Year 7 à Year 9.

Key Stage 4 (KS4):                                                Year 10 et Year 11 (entre 14 et 16 ans).

Key Stage 5 (KS5) ou Sixth Form :              Year 12 and Year 13.

 

Les examens

En fin de Year 2 (fin du Key Stage 1) et de Year 6 (fin du Key Stage 2), les élèves passent des évaluations nationales, les National curriculum tests, plus communément appelés les STATs (Standard Assessment Tasks). Les résultats à ces tests, outre leur valeur de référence nationale, ont aussi valeur prédictive pour les résultats de chaque élève à l’examen du GCSE en fin de Year 11.  Dans les faits, beaucoup de collèges (plus particulièrement les comprehensive schools) s’en servent aussi pour élaborer des classes ou groupes de niveaux différents.

En fin de Year 11, les élèves passent le GCSE (General Certificate of Secondary School). Il s’agit d’un examen concernant les matières étudiées dont le nombre varie de 10 à 14. Ces examens étaient jusque 2016 notés de A* (la meilleure note) à G (la moins bonne note) mais cette année 2017 est marquée par l’introduction du nouveau GCSE, avec de nouveaux programmes et de nouvelles notations de 1 à 9, 9 étant la meilleure note pouvant être obtenue.

Les élèves peuvent décider de poursuivre leur scolarité deux années supplémentaires afin de passer le A-Level (Advanced Level). En Ecosse, ils ont le choix de passer le A-Level ou son équivalent écossais, le Advanced Higher.

L’examen du A-Level est divisé en deux parties que l’on passe avec  1 an d’intervalle, en fin de Year 12 pour les examens AS (Advanced Subsidiary)  et en fin de Year 13 pour les examens A2 . Les élèves peuvent choisir le nombre de matières qu’ils étudieront pour le A-Level.  Bien souvent, les élèves étudient 4 matières pour le AS-Level et beaucoup n’en gardent plus que 3 parmi ces 4 choisies initialement pour le A2. Le nombre minimum requis pour entrer en université est de 3 ou 4.

En général, trois crédits sont acquis en fin de première année et donnent droit au diplôme AS-Level. Trois autres crédits sont acquis en A2 et l’ensemble des deux AS et A2 permet d’obtenir le diplôme A-Level. La notation se fait de A (la meilleure note) à E.

Le passage de cet examen est nécessaire mais non toujours suffisant pour entrer à l’université. Certaines universités font également passer des examens d’entrée spécifiques (Oxford et Cambridge par exemple).

 

Voici donc de quoi, je l’espère, vous y retrouver un peu dans ce système scolaire britannique !

 

D’autres informations en vrac

Au moins une fois par semaine, quand ça n’est pas tous les jours, les élèves des écoles britanniques (mais aussi de certaines écoles américaines) se réunissent en assembly. Ce rassemblement des élèves de toute l’école a souvent lieu dans le gymnase. Il permet d’aborder de grandes thématiques qui concernent la scolarité ou la société en général et peuvent toucher à des domaines très variés : le harcèlement scolaire (bullying), l’écologie, le commerce équitable, la démocratie, les caractéristiques du citoyen britannique, le respect, les fêtes religieuses (avec l’intervention d’un pasteur), etc. C’est aussi l’occasion de mettre en avant des élèves pour leur travail : une fois par semaine, une star of the week est choisie dans chaque classe, elle se présente devant ses camarades et, après que ses qualités aient été citées, est applaudie par ses camarades.

Par ailleurs, vous qui avez vu ou lu la série des Harry Potter, il ne vous aura pas échappé que les élèves britanniques portent l’uniforme pour aller en classe, qu’ils soient scolarisés en école publique ou en école privée. Si cela peut parfois sembler un peu désuet pour ceux qui ont fréquenté jusqu’à présent des écoles sans uniforme, cela peut aider aussi à l’intégration de vos enfants qui, ainsi, ne se démarqueront pas par un style vestimentaire différent de celui de leur pays d’accueil !

Le système des Houses (Gryffondor, Poufsouffle…) nous est également devenu familier au travers de l’univers de JK Rowling. En effet, la plupart des écoles britanniques ont mis en place ce système qui permet de développer l’esprit d’équipe. Les élèves essayent d’avoir de bons résultats non seulement pour eux-mêmes mais aussi pour leur maison (maisons dont les noms varient en fonction des écoles). Par ailleurs, différents évènements sont organisés au cours de l’année scolaire pour permettre de remettre des prix à la House la plus forte dans tel ou tel domaine. Par exemple, Sports Day est une journée où les élèves s’affrontent amicalement autour d’épreuves sérieuses (courses, lancers, etc.) ou beaucoup moins sérieuses : une Beach Race par exemple où l’enfant doit courir jusqu’à une marque, déballer un sac de plage, étaler sa serviette, enfiler casquette et lunettes de soleil, puis s’allonger sur la serviette en faisant semblant de lire une revue, avant de tout remballer et de courir apporter le sac au suivant ! La dernière course est réservée aux parents présents qui souhaitent participer. Ils peuvent, par exemple, avoir à courir en tenant un œuf sur une cuillère. A la fin de toutes les épreuves, le total des points récoltés par chaque élève est comptabilisé pour chaque maison et celle qui a obtenu le plus de points gagne une coupe.

 

Vous voici maintenant fin prêts à découvrir l’un de ces deux systèmes scolaires anglo-saxons (pour l’américain, voir ici) ! En tant que parent, vous serez toujours le bienvenu, non seulement pour participer aux sorties scolaires (aux Etats-Unis, dans l’école maternelle fréquentée par mes enfants, si  les parents volontaires pour accompagner une visite étaient vraiment nombreux, un bus supplémentaire était commandé plutôt que de refuser du monde !) mais aussi pour donner de votre temps au sein de l’école elle-même (à condition de pouvoir fournir la preuve d’un casier judiciaire vierge et, au Royaume-Uni, en donnant en plus le nom et les coordonnées de deux référents).  Vous pourrez ainsi découvrir le système scolaire de l’intérieur ! (et aussi espionner, un peu, vos chers bambins mais chuuuut !).

 

Anne-Laure HITTINGER, orthophoniste “multi-expatriée”

Contact: al.hittinger@gmail.com

Site web: www.e-orthophonie.net

 

 

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter
Heureux comme Ulysse

Le webzine des familles expatriées