Famille

Petit Français né à l’étranger : comment avez-vous choisi son prénom ?

Ahhh, le choix du prénom ! Vaste sujet qui peut occuper les conversations d’un couple chaque jour pendant 9 mois (et plus), ainsi qu’être l’objet de débats houleux en famille ou entre amis. Le choix d’un prénom n’est jamais anodin. Quand on est un couple franco-français et que l’on vit en France depuis toujours, et pour toujours, c’est déjà difficile, alors comment faire quand on vit à l’étranger ? Nous avons mené une petite enquête autour de nous.

 

  • Un prénom international et prononçable dans toutes les langues

Pour beaucoup de parents, qu’ils sachent déjà qu’ils vont continuer à vivre à l’étranger longtemps ou qu’ils pensent revenir vivre en France, le choix se porte sur un prénom qui sera facile à porter, à prononcer, à épeler, à retenir dans toutes les langues. Pour ces parents, le prénom de leur enfant à venir ne devra jamais être un poids pour lui ou une difficulté. Son prénom devrait l’aider à s’intégrer sans difficultés dans tous les groupes ou cultures qu’il sera amené à rencontrer au long de sa vie. Ils veulent éviter qu’on demande à leur enfant de répéter 15 fois son prénom ou de devoir l’épeler 20 fois de suite. Ils veulent aussi empêcher que ce joli prénom qu’ils auront mis tant de cœur à choisir soit constamment écorché.

Beaucoup optent ainsi pour des prénoms plutôt courts, qui se prononcent facilement dans toutes les langues : Tom, Lisa, Léo, Noah, Alex, Liv, Sara, Sacha, Paul, Maya, Emma, Charlie, Alma, Colin, Zoé…

Il y a aussi des prénoms plus longs mais qui sont connus dans beaucoup de langues, et qui s’y prononcent à peu près de la même façon : Raphaël, Timothée, Eugénie, Adrien, Sophie, Christophe, Édouard, Suzanne, Joseph… Ils sont populaires dans beaucoup de pays du monde, avec leur version locale, qui diverse souvent dans sa terminaison et son écriture (Rafael, Timothy, Eugenia, Adrian, Sofia, Kristof, Edward, Susan, Josef…). À l’oral, ils passent souvent très bien dans beaucoup de langues, se teintant d’un joli accent local sans dénaturer le prénom.

 

  • Un prénom très Français

D’autres parents choisissent de donner à leur enfant un prénom très Français. Qu’il soit classique (Antoine, Clémence, François, Mathilde, Pierre… ) ou plus original (Pacôme, Garance, Balthazar, Isaure, Hyppolite…), ce prénom portera en lui une identité française qui accompagnera l’enfant tout au long de sa vie. Et tant pis, si certains le prononceront mal ! Peut-être que si ces parents étaient restés vivre en France, ils auraient opté pour un prénom différent, qui sait ? Vivant loin de la France, ils choisissent un prénom qui participera à donner des racines à leur enfant. Même si dans 20 ans, sur la lancée de ses parents, il vit loin de la France et épouse une Américaine, Maxence sera toujours très Français. Ses parents s’amusent déjà à imaginer leur enfant se présentant à 20 ans, à l’autre bout du monde, en disant : « Yes, I’m french ».

 

  • Un prénom local

Il y aussi les parents qui sont amoureux du pays où leur enfant va naître. Ils savent qu’ils n’y resteront pas toute leur vie mais il souhaite que leur enfant en garde avec lui une empreinte pour toujours. Ainsi, dans des fratries aux prénoms très Français, un petit Vladimir est né à Moscou, une petite Sakura est née à Tokyo, un petit James à Londres, une petite Dolores à Madrid… tous déclarés à l’Ambassade de France locale. Leurs parents s’amusent à imaginer leur Indira se présentant à 20 ans, en disant : « Oui, je suis Française mais je suis né en Inde où mes parents ont vécu 10 ans. »

Quand on hésite vraiment à donner comme prénom un joli prénom local mais qu’on n’ose pas passer le pas, la solution c’est de le donner en deuxième (ou troisième) prénom. C’est le choix des parents de Jeanne qui est née à Tahiti (oui, c’est en France) et qui s’appelle Jeanne Maeva. En Thaïlande, une petite Amandine Mayuree a vu le jour récemment. Il y a aussi un petit Quentin Abdou qui est né au Kenya il y a 3 ans et qui vit maintenant au Chili. Il va bientôt avoir une petite sœur… Quel sera son deuxième prénom, Yolanda ou Germana ?

Et vous, où sont nés vos enfants et comment s’appellent-ils ?

 

 

 

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter
Heureux comme Ulysse
Le webzine des familles expatriées