Voyage

Pourquoi je voyage avec mes enfants ?

voyage famille

Je vais vous avouer quelque chose… Il y a quelques années, c’était loin d’être une évidence pour moi. Nous avons toujours énormément voyagé mon mari et moi. Mais quand nous vivions encore en Belgique, on avait tendance à choisir la facilité en laissant nos filles à leurs gentils grand-parents toujours prêts à les garder pendant nos escapades…

L’expatriation a changé beaucoup de choses… Vivant en Afrique du Sud, nos baby-sitters long terme attitrés n’étaient plus dans les parages. Hors de question pour autant de renoncer aux voyages. C’est donc accompagnés de notre mini équipe de filles (à notre arrivée : 6 ans, 4 ans et à peine 2 mois) que nous explorons l’Afrique australe depuis presque 5 ans… Et vous savez quoi ? On adore ça et elles aussi !

 

 

Découvrir le monde à travers leurs yeux

C’est fou comme nous ne voyons pas les mêmes choses qu’eux… Voyager avec des enfants, c’est retrouver à travers leur regard, l’innocence, la curiosité et l’enthousiasme de la découverte même pour des petites détails qui peuvent nous paraitre insignifiants.

En safari par exemple, nous cherchons bêtement les félins alors que nos filles vont s’extasier sur la démarche d’une tortue, un arbre tordu ou une immense toile d’araignée…

Et c’est là que vous redécouvrez que l’émerveillement peut être permanent et qu’il n’y a pas de raison d’oublier ça passé 18 ans…

Même une situation de galère peut devenir magique pour elles et vous fait sérieusement relativiser les choses. Un avion raté, des valises perdues, un train bloqué… Vous êtes prête à pleurer mais elles trouvent ça super excitant : « Alors, on va dormir dans le train, Maman ? » – « Oui ma chérie (dans votre tête : Au secours, je ne vais pas survivre!!!!!!) – « Yeaaahhhh ! Trop coooooooooooool !!!! »…

 

Des moments précieux en famille

C’est clairement pour ça qu’on voyage en famille… Se forger des souvenirs tous ensemble, se retrouver juste à 5, passer du temps de qualité en essayant d’être pleinement présents, sans tout ce qui nous distrait habituellement dans notre vie quotidienne.

On s’invente des histoires autour du feu de camp, on regarde le coucher de soleil ensemble, on observe les girafes au loin et on organise des grands tournois de UNO… N’est-ce pas de ces moments-là qu’elles se souviendront à l’âge adulte ?

Les liens de fratrie sont aussi terriblement renforcés par les voyages. Pendant ces quelques jours / semaines où on est juste entre nous, les filles deviennent, par la force des choses, meilleures amies du monde. En duo ou en trio, elles jouent sans fin et s’inventent des langages secrets qu’on fait semblant de ne pas comprendre.

 

Leur offrir le plus beau des cadeaux, l’ouverture sur le monde 

Nos petits expats sont déjà sacrément gâtés à ce niveaux-là. Les voyages à répétition sont encore une manière d’ouvrir un peu plus leurs horizons…

Approcher différentes cultures, différents modes de vie… et réaliser qu’au-delà des différences de langues, de couleurs de peau, de religions, de richesse… nous sommes finalement tous pareils. Et à cet âge, les barrières disparaissent très vite. Dans le désert de Namibie, au bord du lac Malawi ou sur une plage du Mozambique, il ne faut pas 5 minutes pour que nos filles jouent avec les enfants rencontrés sur place. Parce qu’un enfant reste un enfant et que peu importe son origine, il saute dans les vagues, creuse le sable ou joue à touche-touche…

En voyageant, elles réalisent aussi certainement qu’elles ont énormément de chance. La grande loterie de la vie les a placées à la naissance dans un foyer aimant, une maison confortable… Même aller l’école qui, pour elles, est une évidence (et parfois un fardeau) est un rêve pour beaucoup d’enfants dans le monde. Pourtant, malgré ces disparités criantes et parfois choquantes pour elles, on essaye de leur montrer qu’on peut être aussi très heureux sans tout notre confort matériel. Que ce n’est pas ça l’essentiel et que souvent ces amis de passage, qui ont beaucoup « moins » qu’elles sur papier, sont tout aussi heureux…

 

Liberté, créativité et contact avec la nature

Une des choses que je préfère en voyage, c’est de voir mes filles s’épanouir en pleine nature et redevenir un peu des « enfants sauvages ». Généralement, on prend peu (voire pas) de jeux avec nous. On prend des iPads pour le trajet (on n’est pas fous quand même!) mais une fois arrivés, ils sont rangés et vite oubliés. Elles jouent alors avec des bâtons, des écorces, des graines, des coquillages… Créent des personnages en feuilles,  collectionnent les plumes, s’imaginent exploratrices, sirènes ou aventurières… A 1000 lieues de la vie moderne, ses écrans et de leur salle de jeux trop remplie. Le temps de ces voyages, elles ont la liberté de devenir « Mowgli » et terminent la journée, couvertes de terre et de poussière mais les joues rosies de plaisir.

 

La jouer slow-travel

Depuis qu’on voyage en famille, on a appris à ne pas trop remplir le programme. On ne cherche pas les plans exclusivement kid-friendly, au contraire. On voyage selon nos envies, comme on l’a toujours fait, mais en privilégiant la qualité sur la quantité. Ne pas chercher à tout voir, voir moins mais voir mieux en essayant de s’imprégner d’un endroit, d’une culture. Et franchement, même sans enfant, je pense que c’est la bonne manière de voyager…

 

Alors, je vous rassure, derrière ce tableau tout rose, chaque voyage a aussi son lot de galères et de minis crises internationales (sans doute liées au choix du lit dans la chambre, à celui qui a triché aux cartes ou à tout autre motif de la plus haute importance…). Dans ces moments-là, ça nous arrive de nous regarder avec mon mari et de se demander « Mais quelle idée d’emmener ces furies ! »…

On se réserve d’ailleurs aussi de temps en temps un w-e ou une semaine de vacances juste à nous deux et ça fait le plus grand bien… Mais au final, ces voyages en famille resteront ce qu’on a de plus précieux et même loin d’elles, on ne peut pas s’empêcher de voir les choses à travers leurs yeux. Et c’est très bien ainsi…

 

Sophie Pirlot

Sophie est blogeuse de voyage, expatriée en Afrique du Sud depuis 5 ans. Elle partage ses voyages extraordinaires et ses meilleures adresses kid-friendly sur son blog Poesy by Sophie. Suivez aussi ses aventures familiales des plaines du Kruger au désert de Namibie sur Instagram et Facebook !

Poesy by Sophie

 

Tags : famillevoyage
Heureux comme Ulysse
Le webzine des familles expatriées